Océanite de Wilson en Antarctique

1 09 2016

Océanite en vol 2

L’Océanite de Wilson, le plus petit oiseau de l’Antarctique

RECHERCHE

Ma prochaine expédition en Antarctique (début décembre 2016 – fin février 2017) à la base Dumont-d’Urville en Terre Adélie sera l’occasion d’initier un projet de recherche sur les déplacements de l’Océanite de Wilson. Ce projet, en phase de test, sera conduit en collaboration avec des collègues du CNRS et du MNHN. D’une masse oscillant entre 35 et 45 gr, cet oiseau est capable de déplacements très importants pendant sa migration puisqu’il est régulièrement observé dans l’hémisphère nord jusqu’à des latitudes élevées. Les colonies d’Océanites de Wilson sont présentes dans l’archipel de Pointe Géologie dans lequel est installée la base polaire française de l’IPEV, à la périphérie du continent Antarctique. Toutefois, cet oiseau est capable de nicher dans des secteurs rocheux affleurants à plus de 100 km à l’intérieur du continent blanc. Les distances parcourues par cette espèce approchent vraisemblablement celles de la Sterne arctique, soit près de 40.000 km par an.


Actions

Informations






Pubertenews |
A Mathematical Journey |
Cincinnati Window Cleansing |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sondagetemporaire
| Rémi Masdu, voyageur inter-...
| Despibacphysique